jeudi 24 septembre 2009

Un peu de nostalgie avec Carmela

Fin des années 80, j'entre en contact avec un dessinateur à l'accent chantant du sud, Serge Carrere, avec qui je crée Carmella, voyante extra-lucide ; à peine le projet envoyé, je reçois un coup de fil enthousiaste de la rédaction : le projet est accepté. Mais dans la foulée, je reçois un nouveau coup de fil, embarrassé celui-là. La série ne correspond finalement pas à la ligne éditoriale, etc. Ils ont donc publié deux demi-pages et c'était fini. Une de mes premières publications, dans Spirou en janvier 1989... Émotion, émotion.

5 commentaires:

Jérémie a dit…

Excellent !! J'ai bien ri :)

Jeanpierre a dit…

C'est amusant! Une reprise serait-elle possible?
Cette Carmela me rappelle une sorcière; Mélu quelque chose...

François Gilson a dit…

Jérémie, merci. C'était vraiment les débuts...
Jeanpierre, pas de reprise en vue, le monde des voyants a entretemps été écumé. Et c'est vrai que dans Mélusine, j'ai eu plus de de sujets à exploiter...

Lapuss a dit…

Le monde des voyants en bd a déjà été utilisé ?
Ca ne m'arrange pas du tout, je bosse sur un projet avec des voyants...
De quelle BD tu parles ?

François Gilson a dit…

Cher Lapuss, je ne sais pas s'il y a eu une série en particulier sur ce sujet, à part celle de mon camarade Schmurl, Zemulda voyante giga-lucide (http://users.skynet.be/schmurl/cariboost1/crbst_0.html) et "Mlle Irma voyante de charme", mais des voyants en tous genres sont maintes fois apparus dans des séries comme "Histoires à lunettes", "Les jeux sont faits", "Les poulets du Kentucky", "Jérôme K Jérôme Bloche", Bob et Bobette, etc. Ce qui ne veut pas dire que la place est prise...